Interview d'Henri Lebrun, Vice-président d'Anjou Loir et Sarthe

Henri Lebrun

Le Plan local d'urbanisme intercommunal de l’ex communauté de communes du Loir accompagné par l’Aura sera approuvé fin février 2019. La communauté de communes Anjou Loir et Sarthe née le 1er janvier 2017 de la fusion des communautés de communes du Loir, Loir et Sarthe et Portes de l’Anjou,  a missionné l’Aura pour élaborer son PLUi.   
 


Quels enseignements tirez-vous du plui presque approuvé de l’ex communauté de communes du loir ?

"Le Plan local d’urbanisme intercommunal de la communauté de communes du Loir sera approuvé par le conseil communautaire du 21 février prochain. Il est issu d'un projet de territoire adopté en 2013, et a vocation à préparer l'élargissement de la communauté dans un nouveau périmètre qui se dessinait déjà. Le travail préparatoire a permis aux élus de s'approprier toute la variété de leur propre territoire. Ils ont pu construire leur projet avec la population. La concertation a été mise en place dès le début de la procédure. Cela a été un travail «de longue haleine » perçu par certains comme très chronophage. Paradoxalement, la présence active des élus n'a pas faibli durant toute la procédure. Le territoire concerné est varié avec des contraintes particulières qui ont pu être partagées par l'ensemble des élus."

Cette démarche de plui a-t-elle eu un impact sur l’esprit communautaire ?

"La qualité de la démarche a été saluée par l'ensemble des élus qui ont apprécié la mise en œuvre d’une « nouvelle approche ». La concertation a pris une forme particulière. Elle a débuté dès le début du projet avec la mise en place d'une plateforme numérique qui a permis l'expression de 350 contributions. Des « marches du Loir » ont été organisées dans chaque commune historique un samedi matin afin de collecter les préoccupations des habitants. Des expositions thématiques ainsi que des débats ont été organisés. Tout ce travail des élus, en concertation avec la population, a permis à tous les citoyens de s'approprier leur territoire. Il est désormais à renouveler depuis l'élargissement communautaire."

quelles sont les attentes des elus concernant ce nouveau plui de la communauté de communes anjou loir et sarthe  ?

"Les élus souhaitent adopter des règles communes. L’objectif est de construire un projet communautaire pour alimenter le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) avec la réflexion des élus et la participation des habitants. Les nouveaux élus de 2020 doivent pouvoir disposer d’une base de travail. Le projet devra être construit avec la participation des habitants en renouvelant la plateforme numérique. "

 

quelle plus-value apporte l’agence d’urbanisme en termes d’accompagnement de cette démarche de plui ?

"L’agence d’urbanisme de la région angevine possède une très bonne connaissance de notre territoire et ce depuis longtemps. Ce qui est intéressant est qu’elle a une vision globale du territoire métropolitain et même au-delà. Je pense en particulier à département de la Sarthe qui pour nous, avec les villes de Sablé et de La Flèche, sont des pôles d'attraction. L’expertise de ses techniciens est variée elle concerne notamment les thématiques de l’habitat, de l’économie, de l’environnement, des déplacements....J’apprécie la réactivité de ses techniciens qui s’adaptent à notre contexte local, différent de celui de la métropole Angevine."