Angers réinvente le marché de producteurs en période de confinement

Suite à la fermeture des marchés de plein air, le 27 mars, quelques jours après le confinement, plusieurs expériences ont été menées sur le territoire du Maine-et-Loire pour compenser la commercialisation en direct.

Pictos de marché et panier

La situation inédite que nous avons traversée a entrainé une modification importante de la consommation en produits alimentaires. En effet, alors que les déjeuners pris à l’extérieur (cantines, restaurants d’entreprise, fast-foods, brasseries...) étaient par nécessité remplacés par la prise de repas à domicile, les tendances déjà observées de consommation de produits frais, bio, de proximité depuis quelques temps se sont amplifiées à l’échelle nationale. En Anjou, la vie en confinement dans un territoire aux productions légumières importantes a été l’occasion de mettre en place des initiatives pour aider les producteurs et répondre aux attentes des consommateurs. L’Aura s’est intéressée à ces initiatives.