Des disparités importantes de revenus au sein de l'aire urbaine d'Angers

Sur l’aire urbaine d’Angers le revenu des ménages est en légère hausse.

Tendance revenu disponible

Info +

Les ménages de l'aire urbaine d'Angers disposent d'un revenu semblable à la moyenne nationale en 2016 : 1 726 €

Si le revenu médian disponible par unité de consommation dans l'aire urbaine d'Angers est proche de celui de la France métropolitaine (1 726 € contre 1 734 € par mois), il est plus élevé que celui de la moyenne départementale (1 677 €), mais un peu inférieur à celui des aires urbaines de comparaison (cf. graphique).
Entre 2015 et 2016, ce revenu a augmenté en moyenne de +0,8% dans l’aire urbaine d’Angers (contre +1,2% entre 2014 et 2015).

Le cœur de l’aire urbaine d’Angers, accueille des ménages avec des revenus plus importants que sur le reste du territoire. Exceptions faites sur Angers et Trélazé où le revenu médian est plus faible (respectivement 1 613 € et 1 576 €).

Revenu médian disponible des AU en 2016

Des évolutions de revenus inégales selon les ménages

Le revenu des ménages les plus modestes progresse moins vite sur un an que celui des plus aisés, +11 €/mois contre +24 €/mois. L’écart se creuse entre ces deux catégories, comme aux échelles départementale et nationale.


Evolution 2015-2016 du revenu des ménages par quartiles

Pour les différents types de ménages de l’aire urbaine d’Angers en 2016, le revenu médian disponible est plus bas que celui de la France métropolitaine, hormis pour les ménages complexes (colocation, cohabitation de plusieurs générations, etc.).


Revenu médian disponible selon types de ménages en 2016

La pauvreté dans l'aire urbaine d'Angers reste stable

En 2016, 12,3% des ménages de l’aire urbaine d’Angers vivent en-dessous du seuil de pauvreté (60% du niveau de vie médian de la population française). Ce taux reste stable (+0,1 point)  sur le territoire comme sur la France (+0 point).

Le revenu médian disponible des ménages pauvres de l’aire urbaine d’Angers est de 843 €/mois en 2016, très proche de celui des autres aires urbaines de comparaison.


Taux de pauvreté et revenu des ménages pauvres 2016

Un écart de revenus entre les propriétaires et les locataires qui se creuse

En 2016, le revenu médian des propriétaires de l’aire urbaine d’Angers est de 1 945€/mois, soit 20€ de plus qu’en 2015 alors qu’il augmente de seulement 9€ pour les locataires en atteignant 1 349€/mois. Au sein des locataires, ceux vivant dans le parc social de l’aire urbaine ont un revenu médian inférieur à ceux du parc privé (1 148 € contre 1 568 € /mois), tendance également constatée aux échelles départementale et nationale.

Les propriétaires habitant dans le cœur de l'aire urbaine disposent d’un revenu médian supérieur à ceux de la couronne, l'accession à la propriété demandant des ressources plus importantes dans le pôle urbain d'Angers.


Carte revenu médian sur aire urbaine Angers 2016
Evolution 2015-2016 du revenu des ménages par statut d'occupation