Emploi, spécificités sectorielles

Evolution de l’emploi et spécificités économiques angevines : des atouts à conforter au sein d’un tissu diversifié.

Emplois et spécificités économiques

137 326 personnes travaillent sur Angers Loire Métropole (communauté urbaine ALM) et 161 344 sur le Pôle métropolitain Loire Angers (PMLA). Parmi elles, certaines sont des salariés du secteur privé non agricole, 92 683 sur ALM et 105 948 pour le PMLA au 31 décembre 2017.

L’analyse suivante porte sur ces emplois salariés privés.

une année 2017 exceptionnelle sur le marché de l’emploi

Plus de 320 000 emplois ont été créés en France en 2017. Le plus haut niveau d’emploi salarié en France depuis 10 ans est atteint. Avec plus de 18,2 millions de salariés la France repasse ainsi au-dessus du niveau qu’elle connaissait en 2007 avant la crise.

Les Pays-de-la-Loire sont la région la plus dynamique de France en matière de création d’emplois.

A l’instar de cette tendance régionale, le Pôle métropolitain Loire Angers (PMLA) a connu une hausse de 2,6% sur un an et compte désormais plus de 105 000 salariés. L’évolution annuelle de l’emploi salarié des territoires du PMLA est supérieure aux moyennes nationale et départementale, toutes deux à +1,8 %.

La communauté urbaine d’Angers Loire Métropole représente aujourd’hui plus de 87% des emplois du PMLA avec 92 683 salariés pour 84% des créations en 2017.


Evolution des effectifs salariés privés

où se cree l’emploi salarié dans l’agglomération en 2017 ?

Le solde des créations d’emplois salariés est positif dans une majorité de communes d’ALM ou très légèrement négatif pour la plupart des autres.

En 2017, les communes qui contribuent le plus aux créations d’emplois sont celles qui constituent des pôles économiques importants de la région angevine.


Principales évolutions nombre de salariés par commune

En dehors d’ALM, la commune de Brissac Loire Aubance se signale avec +187 salariés en un an, principalement dans le commerce et surtout les activités culturelles, récréatives et de tourisme.


Dans quels secteurs d’activités ?

La dynamique d’emploi en 2017 est portée par l’activité des agences d’intérim aux niveaux national (31 % des créations d’emplois salariés), du PMLA (34 %) et d’ALM (38 %). Ces emplois sont en réalité exercés dans de nombreux secteurs d’activités.

Sur Angers Loire Métropole, les dix premiers secteurs créateurs d’emplois représentent à eux seuls 81 % de ces créations en 2017.


Activités créatrices et destructrices d'emploi salarié

les specificités angevines : entre diversité economique et atouts métropolitains

Les spécificités sectorielles sont des activités qui sont proportionnellement plus présentes sur un territoire qu’ailleurs (en moyenne) et lui confèrent donc un avantage comparatif relativement à d’autres territoires. Ces analyses permettent d’identifier les domaines d’excellences qui sont propres à chaque territoire.

Malgré un tissu économique très diversifié dans la région angevine, des analyses plus fines permettent d’identifier quelques spécificités pour Angers Loire Métropole. Il s’agit de la fabrication d’équipements électriques (1 970 salariés) et de l’enseignement qui compte près de 2,5 fois plus de salariés que la moyenne.


Spécificités éco et atouts

A l’opposé, les pertes d’emplois sont les plus fortes dans deux secteurs où Angers Loire Métropole avait pourtant des atouts à faire valoir : la fabrication de produits informatiques et électroniques (-577 salariés) et la fabrication, installation et réparation de machines et équipements (-1 038 salariés).

une évolution de l’emploi salarié dans la moyenne des agglomérations comparables

L’évolution de l’emploi salarié est stable entre 2007 et 2017 pour la communauté urbaine ALM. Le niveau d’emploi est revenu à celui de 2007, c’est-à-dire avant la crise.

Depuis 2013, l’ouest de la France bénéficie d’un dynamisme économique confirmé, dans le sillage de Nantes, Saint-Nazaire, Rennes, Brest, Orléans et Angers.


Taux de croissance annuel moyen de l'emploi salarié