Le marché de l'immobilier de seconde main compte moins de transactions en 2020

En 2020, Angers Loire Métropole enregistre moins de biens vendus que ces dernières années. Cependant, les envolées de prix se poursuivent quelle que soit la nature des logements vendus.

Tendances immobilier ancien

Nouvelle hausse des prix des biens cédés

En 2020, le nombre de transactions d’appartements et de maisons sur Angers Loire Métropole a baissé en raison notamment de l’arrêt de l’activité immobilière durant les premiers mois du confinement du printemps mais également du léger durcissement des conditions d’accès à l’emprunt immobilier. A l’inverse, les prix moyens des logements anciens ont poursuivi leur hausse atteignant de nouveaux records. Près de la moitié des maisons vendues affichait un prix de vente supérieur à 250 000 € (+ 10 points en un an). Sur cette même période, 46% des appartements ont été vendus à un prix supérieur à 160 000 €, part en hausse depuis 3 ans.

Marché immobilier 2nde main ALM en 2020
Répartition des ventes par tranches de prix

En 2020, 52% des appartements cédés avaient une surface habitable inférieure à 60 m², part en hausse de cinq points sur un an. Ce marché plus actif du petit appartement en 2020 explique en partie la hausse des prix.
Pour les maisons, plus d'un tiers des ventes réalisées ont concerné des biens d'une surface comprise entre 90 et 119 m². A noter que depuis 3 ans les surfaces des maisons vendues évoluent peu d'une année sur l'autre.


Répartition des ventes par tranches de surfaces

En 2020, 65% des acquéreurs des biens résidaient déjà sur l’agglomération. La part des ménages ayant acquis un logement et venant d’une autre région varie en fonction de la localisation du bien. A Angers 14% viennent d’une autre région (dont la moitié d’Île-de-France) et seulement 7% dans les autres communes de l’agglomération (dont 41% de la région parisienne).


Focus sur Angers

La baisse du nombre de transactions a également été observée à Angers avec un net recul de 25% pour les maisons et une baisse moins significative pour les appartements (-1,5%). Pour les maisons, les quartiers Centre-ville/La Fayette, Deux-Croix/Banchais, Roseraie et Doutre/St-Jacques enregistrent les plus fortes baisses.

Le prix moyen d’un appartement a fortement augmenté sur un an (+18%) alors que la surface habitable moyenne diminue.

Pour les maisons, le prix moyen sur Angers a continué d'augmenter pour s'établir à plus de 336 000 € en 2020 et diffère d’un quartier à l’autre selon les types de biens disponibles et l’image du quartier.


Marché immo ancien sur Angers

Les ventes d'appartements HLM en net recul en 2020

En 2020, 116 logements sociaux ont été cédés sur Angers Loire Métropole, dont 98 appartements. Cette baisse des ventes de plus 40% sur un an, est notamment liée à la réduction d’activité des bailleurs sociaux pendant les premiers mois du confinement du printemps 2020.
Angers totalise près de 70 % des cessions de logements sociaux d'ALM.

61% des logements sociaux vendus avaient un prix inférieur à 120 000 €.


Cessions dans le parc locatif social sur ALM
Les conditions de vente encadrées par la loi

Les conditions de vente d’un logement social restent très encadrées par la Loi, même si des assouplissements permettent aux bailleurs d’augmenter le nombre de mises en vente. L’évolution du prix de vente est très variable en raison de la diversité des logements vendus (taille, mode de chauffage, localisation…), des acquéreurs (décote différente selon le type d’acquéreur) et des modalités de vente différentes selon les bailleurs sociaux (définies chaque année en conseil d’administration).