L'hébergement collaboratif à Angers

L’économie collaborative et plus particulièrement les plateformes communautaires de location de logements type Airbnb sont en train de bouleverser les pratiques individuelles voire les modes de vie dans tous les pays du monde.

Hébergement collaboratif

Comme pour d’autres activités, le numérique a renversé les règles établies et certaines entreprises et start-up ont su se saisir de ses nouveaux besoins universels – se loger facilement et simplement chez l’habitant où qu’on aille sur la planète – pour créer de nouveaux marchés. Plateforme emblématique et pionnière, Airbnb, par son emprise sur ce marché, illustre autant qu’elle cristallise aujourd’hui les avantages et dérives de la location courte durée de logements.

L'Aura a analysé l’impact de l’hébergement collaboratif à travers le phénomène Airbnb sur l’hôtellerie traditionnelle ou le parc résidentiel angevin.

L'hébergement collaboratif à Angers

L'hébergement collaboratif à Angers

Le marché Airbnb en France

Airbnb a connu un très fort développement en France entre 2016 et 2018, y compris à Angers, avant de ralentir avec une baisse du nombre d’annonces actives (entre 500 et 550 logements). Le marché des plateformes qui proposent des annonces d'hébergement à louer, a peut être été freiné en 2018 par l’ampleur des débats et l’incertitude règlementaire qui pèse depuis plus d’un an. La loi ELAN devrait définir un cadre plus stable où ce type de location sera véritablement encadré et même limité lorsqu’il s’agit d’une activité d’appoint (comme le voulait l’esprit d’origine).


Et Airbnb sur Angers ?

Cette plateforme de location représente aujourd’hui plus de 500 annonces actives à Angers (plus de 1 900 annonces enregistrées depuis l’origine), dont les 2/3 pour des logements entiers.
Environ 100 à 200 annonces sont disponibles en moyenne chaque jour.

Elle représente ainsi 5 à 10% de l’hébergement marchand sur Angers. Compte tenu du type de locations et des attentes des voyageurs, les logements Airbnb sont aujourd’hui plutôt perçu comme une offre complémentaire sur Angers pour les touristes comme pour les étudiants.

Cependant, pour la première fois, lors de la rentrée universitaire 2018-2019, mais sous l’effet de plusieurs facteurs, une partie des locations de courte durée (petits logements, en centre-ville…) pourrait avoir aggravé les tensions sur le marché du logement, notamment en défaveur des étudiants.