Observ'agglo

Observ’Agglo est le fruit d’un partenariat initié en 2013 entre la Fédération nationale des agences d’urbanisme (Fnau), l’Assemblée des communautés de France (AdCF) rejointes par France urbaine pour cette édition. Fondée sur un travail collaboratif d’experts d’agences d’urbanisme et d’agglomérations, cette démarche mutualisée a pour objectif d’observer les principales agglomérations de France en proposant un socle de connaissance harmonisé.

Info +

Pour l’édition 2018, un panel de 59 agglomérations de plus de 200 000 habitants hors Ile-de-France comprenant Angers Loire Métropole a été constitué et analysé à travers 70 indicateurs. Ceux-ci ont été organisés autour de sept thèmes structurant du quotidien : la démographie, la santé, l’habitat, le niveau de vie, le cadre de vie, la formation et l’emploi.

Zoom sur Angers Loire Métropole, un territoire dynamique

Une évolution démographique positive

Symbole de dynamisme et d’attractivité, la croissance démographique est également un vecteur de développement territorial aux multiples enjeux. La communauté urbaine bénéficie d’un taux d’évolution annuel de la population positif de 0,78, supérieur à la moyenne nationale (0,5), porté par un solde naturel de +0,5 et d’un solde migratoire de +0,28.


Types de dynamiques démographiques

Un territoire qui présente un bon niveau d'offre de soins

L’offre médicale est composée de l’offre hospitalière et de la « médecine de ville », généraliste et spécialisée. Elle est répartie inégalement sur la France ou parfois inadaptée par rapport aux besoins des populations.
Angers Loire Métropole est l’une des rares agglomérations du Grand Ouest à bénéficier d’un nombre de médecins généralistes supérieur à la moyenne du panel d’Observ’agglo, soit 132 médecins généralistes pour 100 000 habitants (moyenne nationale 87). Son niveau d’offre en médecins spécialistes est également supérieur à la moyenne de ce panel.


Offre de médecins généralistes et spécialistes

L’agglomération angevine présente l’un des taux de mortalité le plus faible dans le panel observé avec 637 décès pour 100 000 habitants et se situe en-dessous de la moyenne nationale (753).


Taux standardisé de mortalité toutes causes pour 100 000 habitants

Une bonne mobilisation de l'offre de logements pour répondre à la dynamique démographique

A l’instar des grandes métropoles françaises comme Bordeaux, Nantes ou Lyon, Angers Loire Métropole est caractérisée par une croissance marquée de la population, accompagnée d’une production de logements légèrement supérieure à sa démographie. Les phénomènes de vacance y sont modérés et la mobilité résidentielle parmi les plus élevées du panel.


Typologie des agglomérations selon le fonctionnement du parc de logements

Pour acquérir un logement de 3 pièces ancien dans l’agglomération angevine il faut compter 11 ans et demi et dans le neuf, 19 ans et demi. Ce qui place Angers Loire Métropole dans la moyenne basse du panel étudié.


Nombre d'années de revenus nécessaires pour acheter un T3 dans l'ancien et le neuf

Le territoire angevin compte plus de 36 000 logements sociaux, représentant ainsi 26% du parc de logements total. Cette part de logements sociaux est supérieure au panel Observ’agglo (21%)  mais sensiblement identique aux agglomérations voisines de Tours et du Mans avec respectivement 23% et 25%.


Angers, une agglomération sportive où il fait bon vivre

Placée régulièrement en haut du classement des « villes où il fait bon vivre », l’agglomération angevine se trouve une nouvelle fois en bonne place dans le classement des agglomérations de 250 000 à 500 000 habitants disposant d’une bonne offre d’aménités urbaines (cafés, restaurants, bowling, théâtres, musées, piscines, patinoires, etc.) et environnementales (jardins botaniques, parcs d’attraction, boulodromes, parcours sportifs, bases nautiques, etc.). Le territoire angevin possède des surfaces agricoles supérieures aux surfaces artificialisées. Les espaces verts au sein des espaces artificialisés y sont très présents, avec plus de 6 hectares pour 10 000 habitants.

Autre indicateur contribuant à la qualité de vie, le niveau de pratique sportive. La France de l’Ouest se démarque en sports collectifs et Angers n’y échappe pas. Elle est la grande agglomération, après les métropoles, qui compte le plus de licenciés de basketball.
Toutes disciplines confondues, l’agglomération angevine se classe parmi les territoires comptant le plus grand nombre de licenciés avec plus de 1 000 licenciés sportifs (des 10 disciplines comptant le plus de licenciés) pour 10 000 habitants.


Nombre de licenciés sportifs pour 10 000 habitants

Un territoire attractif pour les étudiants

L’agglomération angevine est un territoire où la dynamique étudiante est supérieure à la dynamique démographique. Avec 138 étudiants pour 1000 habitants elle se place bien au-dessus de la moyenne nationale qui s’établit à 39,6. La diversité et la spécificité des types de formations proposées, universités publique et privée, grandes écoles, contribuent à ce phénomène.


Nombre d'étudiants pour 10 000 habitants