Panorama économie & emploi

A l'échelle d'Angers Loire Métropole, cette publication présente l'évolution du tissu économique angevin et du marché de l'emploi. Elle intègre également des analyses sur les espaces d'activités économiques, l'immobilier d'entreprises et propose un zoom sur l’internationalisation de l’économie angevine.

photo ancienne openspace

Le territoire angevin a connu durant la période 2015-2019 un dynamisme économique sans précédent. Cette tendance, déjà présente dans l’édition 2019 se confirme dans celle de 2020 : population active et emploi qui augmentent, taux de chômage en baisse, rythme de commercialisation des terrains en zones d’activités économiques qui reste dynamique … cette édition dresse un portrait de la situation qui s’arrête en grande partie fin 2019 / début 2020, c’est-à-dire avant la crise sanitaire liée à la COVID-19 qui est arrivée et a largement chamboulé l’année 2020.
[L’Aura a publié en juin 2020 une note qui évalue l’impact de la crise sur le modèle angevin et sur son aptitude de résilience]

L'agglomération angevine compte plus de 136 000 actifs en 2017 (+0,5%/an entre 2012-2017 contre +0,2%/an entre 2007-2012).
La région angevine attire en outre une population de plus en plus qualifiée. Alors que la baisse du nombre d’ouvriers est une tendance générale, le nombre de cadres et de professions intellectuelles supérieures augmente dans des proportions importantes ces dernières années sur l’agglomération (+1 810 cadres actifs occupés entre 2012 et 2017). En 2017, les cadres (22 768) y sont désormais plus nombreux que les ouvriers (20 514).

COUP D'ŒIL SUR L’EMPLOI

Environ 277 000 emplois ont été créés en France en 2019 (+1,5%).
Parmi les 321 zones d’emploi (ZE) françaises, la ZE d’Angers fait partie des 60 territoires ayant connu la plus forte dynamique en 2019 avec une progression de l’emploi salarié privé de +2,3%.

2019 est une très bonne année sur le front de l’emploi pour l’agglomération, puisqu’elle compte 2 186 salariés supplémentaires en un an (+2,3%). Il s’agit en premier lieu de créations d’emplois dans les activités de services aux entreprises (centres d’appels, sécurité, nettoyage,...).

En 5 ans ce sont ainsi près de 7 800 nouveaux emplois salariés qui ont vu le jour sur l’agglomération angevine (environ +1 500 sal. / an).

focus sur l’internationalisation de l’économie angevine

Les filiales étrangères jouent un rôle clé dans les liens de dépendance des entreprises à l’international. 107 établissements à l’étranger sont des filiales d’entreprises de la zone d’emploi d’Angers. Les activités exercées par ces filiales sont à dominante industrielle.

A l’inverse, près de 540 établissements présents sur la ZE d’Angers sont des filiales de groupes étrangers. Le commerce de gros et le commerce de détail sont les principales activités contrôlées par les filiales étrangères. Ces groupes génèreraient plus de 12 000 emplois dans la ZE d’Angers, soit 9,8% de l’emploi privé.

Si l’Anjou affiche un solde commercial négatif, à l’instar du reste du pays, les exportations les plus significatives portent sur des produits issus du végétal et des industries agro-alimentaires (IAA). Avant même le Brexit le Royaume-Uni était l’un des principaux partenaires de l’Anjou : 5e pays partenaire pour le volume des échanges commerciaux, mais le 1er dans la balance commerciale départementale (+421 M€).