Un nombre de résidences principales en hausse sur l'aire urbaine

Une forte croissance du nombre de résidences principales à Angers entre 2016 et 2017.

Info +

Nette augmentation du nombre de résidences principales sur un an

Au 1er janvier 2017, l’aire urbaine d’Angers compte près de 187 200 résidences principales, soit 2 555 unités de plus en un an (+1 800 unités entre 2015 et 2016).

Plus de la moitié des résidences principales du département sont situées dans l’aire urbaine d’Angers.
Depuis 10 ans, Angers n’a jamais enregistré une augmentation aussi importante du nombre de résidences principales : +1 300 en un an. A contrario, le pôle urbain hors Angers et la couronne enregistrent une progression moins importante que les années précédentes.

Nombre et répartition des résidences principales

le nombre de résidences principales composées de grands ménages est en forte baisse entre 2016 et 2017

Depuis 2005, l’augmentation du nombre de résidences principales est portée par les ménages sans personne à charge (personnes seules, couples sans enfant, colocataires) et ceux avec 2 personnes à charge.
Entre 2016 et 2017, le nombre de résidences principales comptant 3 personnes et plus à charge connait une inflexion à la baisse.


Evolution du nombre de résidences principales

prépondérance des ménages sans personne à charge

En 2017, 68,4% des résidences principales de l’aire urbaine d’Angers sont occupées par des ménages sans personne à charge. Ils sont en hausse de près de 0,5 point sur un an.


Répartition du nombre de résidences principales

Le nombre de personnes par ménage évolue principalement en fonction de l’âge de la population (les ménages de personnes âgées qui n’ont plus d’enfants à charge sont des ménages plus petits que la moyenne), de l’âge de mises en couple et du nombre de séparations. La typologie du parc de logements existants, les prix du marché, la mobilité des ménages sont également des facteurs qui influent sur le nombre de personnes à charge dans les résidences principales.


Evolution de la taille des ménages

Les évolutions de la taille moyenne des ménages ont un impact sur les besoins en logement. En effet, un ménage représentant un logement occupé, moins il y a de personnes par logement, plus le besoin en logements pour une population donnée est important.